Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ecolechezyounous.over-blog.com
  •  ecolechezyounous.over-blog.com
  • : école à la maison
  • Contact

Recherche

Date hégirienne

Les Noms d'Allah

Phase lunaire aujourd'hui

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 11:47

عن أسيد بن حضير قال بينما هو يقرأ من الليل سورة البقرة وفرسه مربوط عنده إذ جالت الفرس فسكت فسكتت فقرأ فجالت الفرس فسكت وسكتت الفرس ثم قرأ فجالت الفرس فانصرف وكان ابنه يحيى قريبا منها فأشفق أن تصيبه فلما اجتره رفع رأسه إلى السماء حتى ما يراها فلما أصبح حدث النبي صلى الله عليه وسلم فقال اقرأ يا بن حضير اقرأ يا بن حضير قال فأشفقت يا رسول الله أن تطأ يحيى وكان منها قريبا فرفعت رأسي فانصرفت إليه فرفعت رأسي إلى السماء فإذا مثل الظلة فيها أمثال المصابيح فخرجت حتى لا أراها قال وتدري ما ذاك قال لا قال تلك الملائكة دنت لصوتك ولو قرأت لأصبحت ينظر الناس إليها لا تتوارى منهم

رواه البخاري كتاب فضاأل القرآن: باب نزول السكينة والملاأكة عند قراءة القرآن

 

Ousayd Ibn Houdayr رضي الله عنه rapporta,

qu'il récitait la sourate Al-Baqara, le soir.

Son cheval était attaché à côté de lui quand soudain celui-ci trépigna.

Il se tût et le cheval se calma, mais quand il reprit la récitation, le cheval trépigna de nouveau. Il s'arrêta et le cheval se calma.

Il recommença de nouveau et le cheval devint agité.

Il s'arrêta alors. Son fils Yahya se trouvait près du cheval et il avait peur que le cheval ne le blessât. Il éloigna le garçon du cheval et leva sa tête vers le ciel jusqu'à ce qu'il ne "le" (ce qui faisait peur au chevalvoit plus.

 

Le lendemain matin, Ousayd alla en informer le Prophète صلّى الله عليه و سلام qui lui dit : "ô Ibn Houdayr lis ! ô ibn Houdayr lis !"

"Mais ô messager d'Allah, Yahya était proche du cheval, j'avais peur qu'il soit blessé, je me levais et me dirigeais vers lui puis, je levais mon regard vers le ciel et vit quelque chose qui ressemblait à une ombre contenant ce qui ressemblait à des lampes, elle se retira jusqu'à ce que je ne la voit plus"

 le Prophète صلّى الله عليه و سلام  dit "sais-tu ce que c'était ?"

"non"

"c'était des anges qui s'approchaient de toi pour entendre ta voix et si tu avais continué à réciter jusqu'au matin, les gens les auraient vus, ils ne se seraient pas cachés d'eux."


Rapporté par al-Boukhari n°5018


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Oum Younous
commenter cet article

commentaires

myriam 03/02/2011 12:41



Salam wa'aleyki


 


macha Allah, baraka Allahoufiki pour se rappel ourthy, qu'Allah te récompense !


amine.



Oum Younous 03/02/2011 14:05



wa alayki salam wa rahmatoullahi wa barakatouh


amiin ! barakAllahoufiki de ta visite oukhti



Sakina Marseille 03/02/2011 12:32



Salam 'alayki


Ce hadith est tout simplement magnifique, mâchâ-Allah !


 



Oum Younous 03/02/2011 14:04



wa alayki salam wa rahmatoullah


oui, des fois on se projète, on s'imagine le moment émouvant quand le prophète sallallahou alayhi wa salam a réponde à Ibn Houdayr ! il devait être sans voix et tellement déçu d'avoir laissé
partir les anges ! soubhanAllah !